SAISON 8: LE CHATEAU DE GAILLON

VALLEE DE LA SEINE

Le sujet s’inscrit pour la deuxième année, en réponse à un l’Appel à Manifestation d’Intérêt 2015-2020, sur le thème « Transition écologique et valorisation économique », lancé par l’ADEME dans le cadre du Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions de la Vallée de la Seine.

La saison 8 du concours Ergapolis, entre pleinement dans cet exercice.

Le très grand territoire de la Vallée de la Seine représente un enjeu stratégique majeur dans le développement de la région capitale.

La Communauté de Communes Eure Madrie Seine est idéalement située sur l’axe Seine à entre Paris et Rouen. Ce territoire à fort potentiel a été ciblé à deux reprises dans le CPIER Vallée de Seine.

 

  • La Valorisation du Patrimoine

Le cœur du site est composé du Château de Gaillon, 1er Château Renaissance de France et de ses abords.

Si on élargit l’échelle, la question des jardins qui appartiennent aux communes de Gaillon et du Val d’Hazey se pose. Ces espaces présentent un fort potentiel. Ensuite, les rues et ruelles situées en contrebas sont très peu valorisées bien que très qualitatives d’un point de vue architectural et historique. En arrivant au niveau du centre du bourg de Gaillon, on trouve une rue commerçante composée de bâtisses souvent inoccupées et de locaux commerciaux au turn over fréquent.

Au-delà des éléments monuments historiques, l’ensemble de la commune est protégée au titre d’un site patrimonial remarquable (SPR, ex-ZPPAUP), ce qui permet d’encadrer les évolutions urbaines et architecturales.

  • La revitalisation du centre-bourg

    et l’ appropriation du site par les habitants

Le centre-bourg de Gaillon peine à stabiliser ses commerces, les habitants sont fortement impactés par les contraintes architecturales imposées par le Château.

La revalorisation du Château devra aussi passer par la requalification du centre et une réappropriation « positive » par les habitants. 

  • Les accès et liaisons du Château

 La circulation peut être difficile dans le centre de la commune et les accès directs au Château nécessitent une étude de requalification approfondie.

Il n’y a pas que très peu d’espaces de stationnement à proximité immédiate du Château mais la commune de Gaillon possède des terrains situés aux abords du Château. L’accès pour les cars touristiques est très limité. Il n’y a aucun moyen de relier le Château depuis la gare de Gaillon/Aubevoye sans véhicule personnel.

Un projet est en cours par la DRAC de Normandie pour finaliser l’accessibilité du château pour satisfaire aux exigences de la réglementation en matière d’Établissements Recevant du Public.

  • Objet du concours Ergapolis pour Gaillon :

    Le Château de Gaillon pourrait être un véritable « spot » touristique et toucher la clientèle fluviale, parisienne et nationale mais l’exploitation possible aujourd’hui reste très limitée. L’Etat a pour projet d’y installer un institut de formations liées aux métiers d’art (IFRAM). Comment bien combiner ces deux enjeux pour proposer un projet cohérent qui permettra de continuer à restaurer le patrimoine exceptionnel de ce site, mais aussi de développer l’attractivité touristique du Château et de la CCEMS et de développer économiquement le territoire dans une logique d’économie circulaire ?

    Comment lier la revalorisation du Château et la requalification du centre bourg ? Comment impliquer les habitants dans ces nouvelles dynamiques ?

    Comment relier le Château de Gaillon à la gare et à la Seine à Vélo ? Comment faciliter l’accès au Château en général ? comment contribuer à favoriser une cadre de vie plus sain et de qualité pour les usagers de ce site et les habitants ?

    A partir de la stratégie et du projet de développement urbain imaginé, quelle communication mettre en place pour valoriser les investissements liés à ce projet ?

     

PRESSE